Association Enceinte, ampli pour sono

Il n’est pas toujours facile de choisir une enceinte compatible avec la sono que l’on a déjà ou de choisir un bon couple ampli/enceinte.
Il y a deux ou trois règles simples à respecter si vous ne voulez pas soit cramer l’enceinte soit fatiguer ou griller votre ampli.

Une enceinte est caractérisée par 2 paramètres

– Sa puissance en watts (RMS ou PROGRAM)
On parle le plus souvent en RMS; Les Watts program sont simplement le double des watts RMS pour une puissance réelle égale. 2 watts program = 1 Watt RMS
– sa résistance en Ohms (2, 4, 8 ou 16 ohms)
Une enceinte délivre donc une certaine puissance sous une certaine résistance. Exemple 200 watts RMS sous 8 ohms.

2 autres choses à savoir

– Une enceinte de 300 watts RMS va délivrer 300 watts dans les graves, mais plutôt 600 dans les médiums et de 1200 à 1600 dans les aigus. Ce sont ce qu’on appelle les watts efficaces.
– Un ampli qui débite 300 Watts RMS sous 4 ohms, débitera 210 watts avec une enceinte de 8 Ohms, ou 150 watts avec une enceinte sous 16 Ohms. Le calcul à faire est de diviser la puissance par racine de 2 si vous doubler la résistance en sortie de l’ampli.

Pour étalonner une enceinte, il faut mettre un micro devant, envoyer la sauce et mesurer le nombre de DB (le bruit…) qui sortent sachant que la puissance est un « multiple » de la DB
Alors les fabricants d’enceintes sont censés les étalonner comme cela. Le seul souci, c’est qu’évidemment en fonction de la distance qui sépare le micro de l’enceinte, cela peut être très différent et problème, il n’existe pas de standard ou de règle…
C’est pourquoi, en fait, on observe des différences entre fabricants pour les mêmes puissances supposées.

Cas 1 : j’ai déjà l’ampli. Quelle enceinte prendre ?

Prenons comme exemple un ampli débitant 2*300 W sous 4 Ohms.
Si on met une enceinte 8 ohms derrière, l’ampli va en fait débiter au maximum environ 210 watts (racine de 2 vous vous souvenez ?) pour cette enceinte, qui lui impose sa résistance.
Si on met une enceinte sous 2 ohms, l’ampli débitera environ 420 watts.
L’enceinte étant une résistance, si vous augmentez la résistance, cela réduira la puissance
Donc si vous avez un ampli qui débite 300 W sous 4 Ohms, il faut prendre une enceinte qui accepte 300 W sous 4 ohms (ou 420 sous 2 ohms ou 210 environ sous 8 ohms….)
Il ne faut surtout pas prendre une enceinte sous dimensionnée (comme 150 W sous 8 ohms) au risque de faire exploser les HP.
Inversement il faut aussi éviter de prendre une enceinte avec peu de résistance car vous allez fatiguer votre ampli.

Cas 2 : j’ai déjà des enceintes. Quel ampli choisir ?

Disons que vous une enceinte avez 4 boomers 10 pouces de 300 Watts sous 8 ohms. Si vous choisissez un ampli 300 W sous 8 ohm votre enceinte est adaptée parfaitement.
Si vous prenez un ampli qui fait 210 W sous 4 ohms, c’est bon également car il débitera 300 W avec une enceinte de 8 ohms au cul….oups pardon..
Par contre derrière un ampli, si on met trop de ohms derrière par rapport à ce qui est prévu, il va débiter mais se fatiguer beaucoup plus vite. C’est comme si vous essayer de pousser quelque chose de lourd par rapport à votre puissance. Vous allez y arriver mais vous aller vous fatiguer. Si inversement on met peu de ohms derrière donc peu de résistance, il peut griller. Il faut donc trouver une bonne association Puissance/résistance.

Conseil et astuces

Prendre une marge de sécurité
L’association ampli/enceinte étant tout de même une question d’interprétation, il vaut mieux prendre une marge.
Notre conseil serait de prendre un ampli un peu moins puissant que la capacité maximum des baffles.

Filtrer

Là c’est surtout pour avoir une meilleure qualité de son.
Vous pouvez utiliser des filtres en sortie d’ampli. Le principe est de filtrer les fréquences et les rediriger vers des baffles déterminées.
Par exemple, on peut vouloir filtrer les fréquences basses (jusque 130 Hz) et les rediriger vers les caissons de basses. Cela permet une meilleure répartition des fréquences dans vos enceintes et une meilleure qualité de son.

Attention au VU mètre

Une table de mixage a une sortie master étalonnée pour se rapprocher des 0 Db.
Pour avoir plus de puissance, on a parfois tendance a rajouter des Db : exemple + 3Db.
Sachant que la puissance est logarithmique par rapport aux Dbs, un log de 3 Db ca fait déjà énorme, et ça peut faire vite 40, 50 Watts en plus dans les enceintes et si vous êtes déjà à la pleine puissance au niveau de l’ampli….gare !!

Quid des enceintes amplifiées ?

Tout ce qui a été dit au dessus, c’est bien sûr en prenant comme hypothèse que votre système est ou sera équipé d’un ampli et d’enceintes passives.
Il existe des enceintes actives ou amplifiées. Il est vrai qu’il y a quelques temps ces systèmes étaient mal ventilés et avaient tendance à chauffer, le HP avait tendance à se décentrer.

Aujourd’hui plus de souci et c’est vraiment intéressant de prendre des enceintes amplifiées.
La qualité des matériaux est telle que c’est plus simple de prendre des enceintes amplifiées que de faire des associations amplis/enceintes.
Et le gros intérêt c’est qu’évidemment chaque enceinte à son propre ampli qui est complètement adapté et c’est donc sans risque. Vous pouvez même rajouter autant d’enceintes que vous voulez, aussi différentes soient elles. Plus de problème de compatibilité.